/Macintosh HD/adebs/Alain_web/textil.html

120x80 Crayon de couleur ,fusain ,sur contre collé 1979

Dessins sur papier chiffon
57x75 crayon de couleur ,pierre noir,mine de plomb , détail .
 
1980

Les dessins d' Alain de Bourgues ,s' ils utilisent ces codes pas de difficultés apparentes à nommer ce qu'ils représentent: voici un torchon ,un paysage de vallée, un oeuf, une écorce, une enveloppe de tissu, une veste, font aussi ,pour peu que le regard inssiste,vaciller la première réalité perçue. Ce morceau de tissu,plié,replié,suggère les qualités de la peau. Celles, sensuelles, troublantes, érotiques des bors, des lèvres, des ouvertures.

Empreinte d'un mouvement, qui fait d' une surface un volume, le pli n'enferme pas. Tout juste esquisse-t-il un creux sans limites bien nettes, sans rupture. IL existe ainsi dans le corps des espaces éphémères du pli et du repli qui constituent de petits repaires pour l' imaginaire.

Emblématique du travail d' Alain de Bourgues est en ce sens ce dessin de veste dont la partie gauche présente l'" extérieur "( épaule, revers, boutons), la partie droite figurant les plis et replis de la doublure sans que la composition n'indique le lieu exact du retournement.
Par ces légers décalages, apparaît ainsi la " guenille", ferme par lequel Georges Bataille désignait le sexe féminin. D' une anatomie du pli ( externe), les dessins d'Alain de Bourgues glissent soudain vers son érotique. D'une réalité " trop simple " vers l'imaginaire qui lui donne sens. Voilà peut-être ce qui peut fasciner dans ces dessins; le trouble qui naît de la suggestion métaphorique, de la sexualité de l'objet ou de la nature,

RETOUR